Actualités

Un confinement inévitable pour un véritable échec

Divers25/02/21

C'est donc toute la communauté urbaine de Dunkerque ainsi que la Communauté de communes des Hauts de Flandre qui sont désormais confinées du vendredi soir au lundi matin. Au regard de la situation sanitaire, cette mesure était hélas devenue inévitable. Sur notre territoire, le variant anglais est présent à plus de 95% dans les tests positifs de la Covid-19.

 

Mais je suis en colère.

 

Avec l'ensemble des élus locaux, voilà des semaines que nous tirions la sonnette d'alarme. Nous avions réclamé la fermeture des écoles pour limiter au maximum les déplacements, l'Etat a refusé. Les élus ont donc pris leurs responsabilités en fermant tous les équipements qui sont sous leur responsabilité. Face à l'incendie qui menaçait 2400 doses de vaccins nous fûmes royalement accordées, une aumône.

 

Hier Olivier Véran, le ministre thaumaturge est venu à Dunkerque apposer les mains sur nos plaies. Des lits en plus pour la réanimation à l'hôpital de Dunkerque ? Des moyens humains supplémentaires pour soulager les personnels soignants épuisés ? Des revalorisations salariales à la hauteur des sacrifices qui sont les leurs chaque jour ? Non, non, trois fois non. Mais 16 500 doses de vaccins supplémentaires pour 250 000 habitants.

 

Ce confinement qui vient à retardement et à l'image de la cavalerie qui arrive après la bataille et beaucoup disent sans vouloir l'avouer publiquement, qu'il vient même trop tard. Alors on accuse le carnaval, les "chapelles clandestines", le comportement irresponsable des Dunkerquois. C'est plus facile et ça évite des remises en causes bien plus douloureuses.

 

Plus que jamais soyons vigilants et attentifs à notre santé et à celle de nos proches et malgré ce que je considère comme une incurie du gouvernement, respectons les consignes.

 

Christian HUTIN

Député du Nord

Vice-président de la commission des Affaires étrangères

Président du groupe d'études « Amiante »