Actualités

Après Fessenheim, Gravelines?

Divers01/07/20

Article du Mouvement des Citoyens

Le comité de Dunkerque-Littoral du Mouvement des Citoyens, tient une nouvelle fois à affirmer sa solidarité avec l'ensemble des salariés d'EDF en général et les 3500 salariés et prestataires de la centrale nucléaire de Gravelines.
Les inquiétudes légitimes liées à la fermeture de Fessenheim ne peuvent rester sans réponses. Cette fermeture, uniquement politique, ne correspond à aucune réalité économique, technique, environnementale, financière sérieuse.

Il est incompréhensible, en pleine période de crise de procéder à la fermeture d'une usine qui fonctionne, qui est performante, qui gagne de l'argent et qui produisait en toute sécurité l'électricité la moins chère du parc électro-nucléaire français. Chacun sait qu'il faudra compenser par de l'électricité produite essentiellement à partir du gaz et du charbon.

A titre d'exemple, la France produit aujourd'hui 79 grammes de CO2 équivalent kWh contre 323 grammes pour l'Allemagne! Aujourd'hui, nous savons que la centrale de Gravelines est dans le collimateur et que la fermeture de 2 réacteurs est d'ores et déjà envisagée.

Alors que notre littoral doit une grande partie de son identité industrielle à la présence d'une énergie électrique sûre et bon marché, la centrale est un atout majeur dans notre compétitivité et notre attractivité. Alors que la crise frappe chez nous comme partout ailleurs, que l'horizon industriel s'assombrit, poursuivre dans cette voie est non seulement irresponsable, mais également suicidaire.

Nous savons tous, que l'accès à une énergie abondante, sûre et peu chère est l'une des clefs du développement industrielle du XXI ème siècle. Si les énergie dites renouvelables ont toute leur place et qu'il faut les développer, nous savons également que certaines d'entre-elles ne présentent pas que des avantages.
La forte utilisation de métaux et de terres rares pour l'éolien par exemple nous place dans une situation de dépendance politique, commerciale et géostratégique vis à vis de la Chine qui mérite d'être examiné de très près, tout comme les problèmes majeurs de pollution pour leur extraction.

Notre filière électro-nucléaire est une force et un atout pour notre pays, nous devons la préserver et cesser ce masochisme national vis à vis d'un de nos derniers fleurons industriels pour lequel travaillent avec fierté un grand nombre de nos concitoyens qui méritent toute notre considération.